Browsing: Énergie

Énergie
0

Par Valérie Ouellet

Si la Ville de Montréal n’a toujours pas terminé son guide d’éclairage urbain, elle travaille activement depuis plus de dix ans à allumer les monuments et bâtiments historiques de la ville. Mettre en valeur des lieux touristiques à l’aide de l’éclairage architectural, c’est ce que propose le Plan Lumière de Montréal, inauguré en 1996 par le maire Pierre Bourque.

Énergie
0

Par Valérie Ouellet

Dans les bandes dessinées, la police appelle Batman à l’aide d’un énorme projecteur dont la lumière perce la nuit de la métropole. Mais que pense la population de Gotham City de cette lueur éblouissante masquant le firmament? Il n’y a pas que les justiciers en collants qui abusent de l’éclairage. On estime que chaque Québécois émet en moyenne deux à trois fois plus de lumière qu’un Américain ou un Européen . Pour remédier à cette pollution lumineuse, des mesures sont prises pour éteindre les immeubles commerciaux du centre-ville.

Énergie
0

Comment le Québec peut-il devenir indépendant face au pétrole? La question signifie bien plus que diminuer la consommation d’hydrocarbures; elle implique un virage fondamental. Le Groupe de recherches écologiques de La Baie (GREB) est l’un des leaders au Québec dans la réflexion sur cet enjeu non seulement environnemental, mais aussi et surtout économique. Engagé dans cette démarche, le GREB a réalisé cinq études qui se sont penchées sur les moyens de sécuriser les approvisionnements énergétiques du Québec, de contrôler efficacement les émissions de gaz à effet de serre provenant du secteur énergétique et de s’assurer la faisabilité technico-économique des scénarios de planification énergétique. (GaïaPresse)

Énergie
0

En réaction à la décision d’Hydro-Québec d’aller d’avant avec la réfection de la centrale nucléaire Gentilly-2 de Bécancour, le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec (CRECQ) tient à partager sa grande déception face au non-respect des recommandations du BAPE dans ce dossier. La centrale nucléaire Gentilly-2, rappelons-le, devrait être rénovée au coût de 1,9 milliard $, ce qui permettrait d’en prolonger la vie utile pour les 30 prochaines années. (CRECQ)

1 146 147 148