Browsing: Ressources naturelles

Ressources naturelles
0

Par Valérie Ouellet

Quoique la plupart des Montréalais doutent de la qualité de l’eau, de nombreux pêcheurs se donnent rendez-vous sur les rives du fleuve pour taquiner le poisson. En effet, Montréal compterait plus de 100 000 pêcheurs , selon Saint-Laurent Vision 2000.

Ressources naturelles
0

Le ministre des Ressources naturelles et de la Faune a récemment déposé un projet de loi visant une refonte en profondeur du régime forestier québécois. La Loi sur les forêts, qui date de 1986, a fait son temps et montre de sérieuses lacunes qu’il faut impérativement corriger. S’il est accepté, le projet de loi – présenté comme une révolution – sera introduit progressivement d’ici 2013. (Simon Laquerre, pour la Frontière)

Ressources naturelles
0

Après avoir pris connaissance du rapport du Bureau des audiences publiques en environnement (BAPE) sur la demande d’agrandissement controversée du site d’enfouissement de Sainte-Sophie, le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) considère que le gouvernement du Québec doit aller plus loin que les recommandations des commissaires en n’autorisant l’enfouissement que pour les 3 prochaines années et que les volumes soient ajustés en conséquence et revus à la baisse afin d’atteindre les objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles. (CRE Montréal)

Ressources naturelles
0

Plus de 350 personnes du Lac-Saint-Jean, du Saguenay, de la Mauricie et même de la région de Montréal ont dégusté du sirop de bouleau produit par la Forêt modèle du Lac-Saint-Jean (FMLSJ) le 6 mai dernier à Mashteuiatsh. À voir la frénésie qu’a provoquée l’évènement, des potentiels de développement intéressants existent pour cette ressource sous-exploitée. (FMLSJ)

Ressources naturelles
0

Les audiences publiques concernant le titanesque projet de mine à ciel ouvert Canadian Malartic tirent à leur fin. Le rapport du BAPE sera remis à la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs en juillet. Si elle donne son aval au projet, c’est qu’elle aura considéré qu’il s’agit de développement durable. Or, démontrer une telle chose équivaut à réussir la quadrature du cercle : c’est impossible! (Simon Laquerre, pour le journal La Frontière)

Ressources naturelles
0

Le Bureau d’audiences publiques en environnement (BAPE) ne devrait pas approuver le projet de mine d’or géante à ciel ouvert à Malartic en Abitibi-Témiscamingue et devrait recommander des dédommagements pour les citoyens qui ont été touchés par le déménagement de près du quart de leur municipalité, réalisé avant l’examen et l’approbation du projet. (Coalition Pour que le Québec ait meilleure mine!)

Ressources naturelles
0

Les contribuables québécois devront payer 100% des 11.5 M$ qu’il en coûtera pour aménager le site où la mine d’or Osisko enverra ses résidus miniers. De plus, ils devront assumer tous les risques d’accident et de contamination durant les trois premières années d’opération de la mine. Osisko n’aura qu’à débourser les frais d’opération et n’héritera que d’une responsabilité limitée pour l’entreposage de ses résidus miniers. (Ccoalition Pour que le Québec ait meilleure mine!)

Ressources naturelles
0

Mais la crise n’est pas seulement due aux fluctuations du marché. Elle résulte également de notre manière de consommer. On oublie encore trop souvent que, des trois « R » (réduire-réutiliser-recycler), le recyclage arrive troisième. Or, les récentes années ont vu une augmentation importante du suremballage des produits de consommation. Tout cet emballage -souvent inutile- encombre maintenant les entrepôts des centres de tri. (Simon Laquerre, pour la Frontière)