La STL déploie ses Mesures préférentielles pour bus (MPB)

0

Par Gabriel Thibodeau, 

Les mesures visant à augmenter la fluidité du réseau sur les sept secteurs les plus congestionnés de l’île de Laval ont été réalisées en respectant les budgets planifiés et en permettant entre autres aux autobus de rattraper leur retard en communiquant avec les feux aux intersections.

Il s’agit de l’aboutissement d’un projet financé en entier par le Programme d’aide gouvernementale au transport collectif du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports pour lequel les travaux avaient commencé au printemps 2016. Le programme a accordé 23,5 millions de dollars pour la réalisation de cinq mesures préférentielles visant à augmenter la performance et la fiabilité du réseau dans les sept secteurs les plus congestionnés de la ville. On estime que ces mesures pourraient réduire le temps de transit de la clientèle jusqu’à 8 minutes par trajet.

Selon M. David de Cotis, président du conseil d’administration de la Société de transport de Laval (STL), il s’agit du projet le plus ambitieux réalisé par cette dernière depuis l’arrivée du réseau de métro à Laval. Le maire de Laval, Marc Demers, a également souligné l’octroi de 15,3 millions de dollars pour moderniser les aménagements urbains en parallèle avec le projet de mesures préférentielles pour bus.

Les cing MPB

  • Création de nouvelles voies réservées aux autobus (14,4 km), notamment des voies réservées centrales sur le Boulevard Le Corbusier qui permettront d’éviter «la congestion routière en période de pointe et les ralentissements causés par les virages à droite des automobilistes».
  • Implantation de 6 nouvelles voies d’évitement permettant aux autobus d’être prioritaires au feu vert ou au feu chandelle (barre blanche verticale) et facilitant le virage à droite des automobilistes.
  • Ajout de 11 feux chandelles sur le réseau routier Lavallois. Il s’agit de feux prioritaires pour les autobus.
  • Implantation de feux prioritaires intelligents- une technologie nouvelle en Amérique du Nord- sur 232 intersections du réseau Lavallois communiquant avec l’ensemble des bus de la flotte de la STL. La quasi-totalité des intersections à feux de la ville situés sur le réseau de la STL communique donc avec les bus pour leur faire gagner du temps en leur accordant la priorité de passage lorsqu’un autobus à un retard à rattraper.
  • Déplacement de 77 arrêts ou abribus de l’amont à l’aval d’une intersection. En effet, les autobus gagnent du temps si elles n’ont pas à s’arrêter avant celle-ci.

L’innovation de feux intelligents

Le système de demande de priorité aux feux (Transit Signal Priority) demande automatiquement à une intersection de rester ouverte afin de prioriser le passage d’un autobus qui a un retard à rattraper. Quand deux autobus demandent la priorité, celle-ci est accordée automatiquement selon la durée du retard et le nombre de passagers. Il s’agit d’une nouvelle technologie qui se base sur la communication entre l’ordinateur de bord des autobus déjà présents depuis 2009 et les technologies TSP implantées aux feux des intersections.

Les réalisations de la ville

La ville de Laval a quant à elle profité de l’opportunité pour synchroniser ses feux de circulation et effectuer certains travaux de réfection. Elle a notamment aménagé 4,2 km de nouvelles pistes cyclables et 3,4 km de nouveaux trottoirs.

À venir à la STL

La STL souhaite atteindre d’ici 2022 une hausse de 40% de l’utilisation de ses transports par rapport à la 2013. Elle réalise en ce moment des études de terrain pour une phase 2 du projet de MPB qui aurait lieu en 2020-2021. Des stations centrales sur le Boulevard Le Corbusier devraient être ouvertes autour de la mi-octobre 2017. Ces aménagements urbains permettront à davantage de gens d’exprimer leur attachement au Boulevard Le Corbusier, que le maire  compare d’ailleurs à des « Champs-Élysées lavallois ». La STL est également la première société de transport collectif au Canada à expérimenter le paiement par carte de crédit sur sept de ses lignes.

Source : GaïaPresse

 

Partager.

Répondre