À Mirabel, une contribution de 5 000 $ de la pétrolière Enbridge permet de réaliser l’édition 2018 de la Fête de la pêche

0

Citoyens et groupes environnementaux [étaient] présents [le 10 juin]  lors de Fête de la pêche Enbridge au parc régional Bois de Belle-Rivière, pour signaler leur désaccord avec la subvention de la pétrolière Enbridge, acceptée par la ville de Mirabel pour la réalisation de cet évènement.

« La pêche est un patrimoine naturel qui est important d’apprécier et de fêter, mais il est aussi important de s’assurer que la pêche sera accessible pour les générations futures » dit François Boyer de Greenpeace.

Rappelons que l’oléoduc Enbridge 9B traverse le Parc régional Bois de Belle-Rivière et que Enbridge a été responsable de 804 déversements en Amérique du Nord entre 1999 et 2010 (Institut Polaris : https://www.polarisinstitute.org/enbridge_profile_)

Cinq groupes citoyens et environnementaux insistent pour que Mirabel se tourne résolument vers d’autres commanditaires que les entreprises pétrolières. Voici 5 bonnes raisons pour lesquelles Mirabel doit cesser cette pratique :

1 – L’oléoduc d’Enbridge constitue un risque de contamination de l’environnement et de l’eau potable alors qu’il traverse la rivière des Outaouais et une partie du territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal composée de 82 municipalités incluant Mirabel.

2 – En cas de déversement majeur de pétrole dans la rivière des Outaouais, ce sont 26 prises d’eau du Grand Montréal qui pourraient être touchées alors que les usines de purification de l’eau ne sont pas équipées pour traiter les hydrocarbures.

3 – Dans un mémoire de février 2018 déposé au BAPE, la MRC de Vaudreuil-Soulanges conclut que « tout projet en lien avec le transport de pétrole par pipeline augmente les risques reliés à l’approvisionnement en eau potable des municipalités du Québec (et que) ces risques sont susceptibles de créer une grave crise socio-sanitaire à l’échelle provinciale ».

4 – Il importe de faire rayonner la valeur que Mirabel accorde à la préservation d’une haute qualité de l’eau en cohésion avec ses pairs de la grande région de Montréal.

5 – Le pétrole est toxique pour la faune aquatique. Aussi est-il paradoxal d’associer Enbridge à une fête de la pêche alors que les déversements de pétrole dans l’eau entraînent la mort de nombreux poissons.

Nous appelons Mirabel à faire autrement. L’eau n’est pas un luxe. C’est un bien collectif limité que nous devons protéger. Aujourd’hui et pour les générations futures.

Les signataires: Action Environnement Basses-Laurentide, Les Citoyens au Courant, Comité de vigilance environnementale de l’est de Montréal, Coalition Vigilance Oléoducs, Greenpeace

Source: Les Citoyens au Courant

Crédit photo: Les Citoyens au Courant

Partager.

Répondre