« Lagom », l’art d’être heureux à la suédoise

0
L’emblématique «il en faut peu pour être heureux» de Baloo dans Le Livre de la jungle semble avoir été réinterprété par les Suédois. Leur philosophie de vie, baptisée «Lagom» (prononcé lar-gom), est en effet basée sur la simplicité, le naturel et la modération. Un leimotiv quotidien qui n’est pas sans rappeler son cousin danois, le «hygge», plébiscité par Ines de la Fressange.
En quoi consiste exactement cette façon de vivre nordique ? Pour écrire Le Livre du Lagom (1), Anne Thoumieux est partie à la découverte des Suédois (à leur grand étonnement) et de leurs us et coutumes : exit la frénésie d’objets, la fièvre acheteuse ou les comportements excentriques. L’exceptionnel résiderait dans… la norme. Explications en cinq préceptes.
 Consommer peu mais bien

La modération conmmence par des attitudes de slow consommation : acheter responsable, sans excès, pas plus que nécessaire, explique l’auteure. Le but ? Chaque article possédé doit durer dans le temps. Ce qui revient à investir dans de belles matières, des vêtements confortables ou des pièces respectueuses de l’environnement. Une philosophie qui n’est pas sans rappeler la «magie du rangement» de Marie Kondo où chaque vêtement ou objet doit procurer une «étincelle de joie». (…)

Rejeter les signes ostentatoires de richesse

Après avoir interviewé de nombreux Suédois pour l’écriture de son ouvrage, Anne Thoumieux en a conclu qu’ils n’aiment pas les signes ostentatoires de richesse. «Il aurait bien trop peur que ceux qui possèdent moins qu’eux se sentent inférieurs», analyse-t-elle. Ainsi, les Suédois évitent d’acheter la plus grosse maison du quartier, ou la dernière voiture de luxe à la mode…
Comment l’appliquer ? Se faire violence, résister aux objets bling-bling qui nous font de l’œil et opter pour les modèles de milieu de gamme, plus passe partout.

Être na-tu-rel(le)

Côté salle de bains, le lagom mise sur la simplicité, la transparence et, surtout, le naturel. Exit layering, contouring, et autres tendances make-up. On ne change pas de produit de beauté chaque semaine, mais on trouve une conseillère pour dénicher celui qui nous convient le mieux (et non pas le plus cher, vous l’aurez compris au point précédent). Les Suédoises se tournent donc «naturellement» vers le nude.
(…)

La théorie du lagom se décline aussi côté corps. Hors de question de s’épuiser en enchaînant des séries d’abdos, on mise plutôt sur l’alliance détente et effort modéré. Ainsi, on se délasse au sauna avant de plonger dans un bain froid tonique. On n’hésite pas, non plus, à pratiquer ces disciplines entre amis ou en famille, et parfois même nus dans la neige.
Comment l’appliquer ? La France n’étant pas encore totalement adepte du naturisme sportif, on se rabat sur la célèbre gym suédoise, pratiquée par 500.000 personnes dans son pays d’origine, et qui permet d’entretenir et de renforcer ses capacités physique sans finir lessivé(e).

Lire la suite

(1) Le Livre du Lagom, Anne Thoumieux, First Editions, disponible à partir du 7 septembre 2017

Source: Madame Figaro. Auteur: Mylène Bertaux

Partager.

Répondre