Pipeline Énergie-Est : retour à la case départ

0

british_steel_pipeline_caldicot_level_-_geograph_org_uk_-_689097

L’Office National de l’Énergie donne raison aux associations environnementales en ordonnant la reprise depuis le début du processus de consultation sur le projet Énergie-Est. 

L’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) et Stratégies Énergétiques (S.É.) accueillent avec soulagement la décision de l’Office national de l’énergie (ONÉ) de reprendre le processus de consultation sur le projet de pipeline Énergie Est de TransCanada.

Selon André Bélisle, président de l’AQLPA, c’est une sage décision des autorités de l’ONÉ : «L’office national de l’énergie impose le retour à la case départ dans le processus de consultation sur Énergie Est et l’AQLPA et S.É. se réjouissent de ce nouveau gain, le deuxième, suite à nos requêtes. D’abord la récusation des commissaires fautifs puis, aujourd’hui, la reprise du processus depuis le début. Maintenant, nous demandons toujours une enquête publique en profondeur et la publication de tous les documents cachés concernant les rencontres secrètes entre l’ONÉ, TransCanada, Jean Charest, le Québec Inc et autres intervenants.»

L’AQLPA et S.É. félicitent tous les intervenants tels le maire de Montréal et président de la Commission Métropolitaine de Montréal (CMM), monsieur Denis Coderre ainsi que tous les groupes citoyens et environnementaux qui ont contribué à cette avancée positive plus respectueuse de la démocratie et de l’environnement.

Source : AQLPA

Partager.