Nous ne sommes pas prêts pour faire face au réchauffement climatique

0

Il fait chaud et les températures continuent d’augmenter. Pour autant, nous ne sommes pas prêts pour faire face au réchauffement climatique.

Un nouveau rapport du New York Times démontre à quel point l’impact du réchauffement planétaire est répandu et intense. Cet article nous démontre surtout à quel point nous ne sommes pas préparés pour y faire face.

Aux États-Unis, les mois de mai à juillet ont été les plus chauds, selon la NOAA (La National Oceanic and Atmospheric Administration), près de 5% au-dessus de la moyenne. Le niveau de la mer poursuit sa trajectoire ascendante d’environ 3 pouces, supérieure aux niveaux de 1993.

En Californie, les plus grands incendies de l’histoire de l’État brulent toujours.

Les récoltes de blé et de maïs se tarissent dans le monde entier.

Au Japon, près de 100 décès liés à la chaleur ont été répertoriés cet été et 70 au Québec, ce qui démontre bien à quel point la chaleur extrême peut être mortelle.

Aux États-Unis, une étude publiée le mois dernier dans la revue PLOS Medicine prévoyait une multiplication par cinq des décès dus à la chaleur d’ici 2080.

Et plus un pays est pauvre, plus les impacts de la chaleur sont graves. Aux Philippines, par exemple, les chercheurs prévoient 12 fois plus de décès.

Cynthia Rosenzweig, qui dirige le groupe sur les impacts climatiques au Goddard Institute for Space Studies de la NASA, a déclaré que le réchauffement de la planète et son coût humain ne constituaient plus un appel au réveil. « Cela arrive maintenant à des millions de personnes à travers le monde. »

Oui, nous avons l’accord de Paris sur le climat pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais les plus gros pollueurs du monde n’atteignent pas leurs objectifs de réduction et pire encore, les États-Unis se sont retirés.

Pourtant, les scientifiques nous disent qu’avec l’effort, la technologie et la persistance humaine, le réchauffement peut être suffisamment ralenti pour éviter les pires conséquences du changement climatique. Certains gouvernements nationaux et locaux prennent des mesures et montrent l’exemple.

« Afin d’éviter les décès liés à la chaleur, les autorités promettent de planter plus d’arbres à Melbourne, en Australie et à Montréal au Canada, et de couvrir les toits de peinture blanche réfléchissante à Ahmedabad, en Inde. Les agronomes tentent de développer des semences plus résistantes à la chaleur. La Suisse espère empêcher les voies ferrées de fléchir sous une chaleur extrême en peignant les rails en blanc », rapporte entre autres le New York Times.

Traduction: Earth Day Network. Temperatures are rising : the time to act on climate is now. Publié le 10 août 2018. https://www.earthday.org/2018/08/10/temperatures-are-rising-the-time-to-act-on-climate-is-now/ (consulté le 12/08/2018)

Crédit photo : GeoEngineering Watch.org

Partager.

Répondre